Historique

L’Académie Sportive Moulins Football : la nouvelle ASM…

L'Académie Sportive Moulins Football est née le 14 juin 2016 sous l’impulsion de 26 membres fondateurs qui ont souhaité que l’esprit d’un club de 90 ans ne meurt pas définitivement malgré le bouleversement du placement en liquidation judiciaire de l’AS Moulinoise.

Cette aventure s’est nourrie de la détermination des éducateurs qui étaient à l'origine et à la base du projet, de l’énergie de sympathisants fidèles et parents soucieux de préserver une formation de jeunes de qualité et l'identité du club historique de Moulins.

Les objectifs affichés par les nouveaux dirigeants de ce jeune club étaient clairs : sauvegarde de l’esprit d’une association historique du bassin moulinois, réussite éducative et sociale des jeunes en axant la politique sportive sur la formation, création de liens forts entre les différentes composantes du club pour retrouver le sens du partage et de la convivialité, attachement à des partenaires fidèles en valorisant au mieux leur précieux soutien.

Grâce à l’opiniâtreté des dirigeants, l’Académie obtient de la FFF le transfert des droits sportifs de l’AS Moulinoise courant juillet 2016 , permettant ainsi de sauvegarder les niveaux d’engagements pour l’ensemble des équipes de jeunes.

Une première saison réussie

La première saison (2016-2017) de la nouvelle ASM est un défi incroyable pour une structure de 360 licenciés (dont 240 jeunes de 6 à 18 ans) à faire vivre avec des ressources matérielles et financières limitées.

Equipe R2 2016-2017

Equipe R1 - Saison 2017-2018

L'équipe première séniors évolue en Régional 2 (ex- DHR) avec l’ambition première de retrouver une certaine sérénité sous la houlette de Michaël MARGOTTAT, un des éducateurs symboles de cette nouvelle aventure. L'équipe fanion repart dès la mi-août 2016 en Coupe de France à Nizerolles avec un nouveau groupe, composé principalement des anciens joueurs de l'équipe réserve de l'ex-AS Moulinoise et de nouvelles recrues venues des clubs amateurs des alentours.

Cette saison 2016-2017 est une réussite sportive et humaine car le premier chapitre de cette nouvelle aventure asémiste s’achève de la plus belle des façons : un titre de champion d’Auvergne séniors en Régional 2 et une accession au plus haut niveau régional, un titre de champion d’Auvergne U16 et une accession en championnat National U17 , une victoire en Coupe d’Allier U15, des parcours en Coupe de France et Coupe Gambardella très honorables ainsi que de nombreuses victoires dans les tournois de jeunes.

Au-delà des résultats sportifs, les valeurs originelles de l’ASM sont retrouvées : travail, solidarité, partage et convivialité.

L’Association Sportive Moulinoise : un club chargé d’histoire…

De sa création à la guerre 39-45

Alors que l’on jouait au football depuis 1909 sous le nom du Football Club Moulinois, le 31 octobre 1927 est fondée par une poignée de mordus du ballon rond, l’Association Sportive Moulinoise, nouveau club ayant pour but la pratique du football, de l’athlétisme et de la préparation militaire.

« Maillot blanc aux initiales ASM couleur bleu roi, culotte blanche, bas blancs cerclés de bleu », telles sont les couleurs du club dont le Président Edouard RENAUD et ses membres s’attèlent à la tâche pour défricher, construire et aménager de leurs mains le Stade de la Gendarmerie .

1933

1933

Les premiers entraînements des 2 équipes séniors, sous la direction de Maurice LAVIGNE, se déroulent dès novembre 1927. Evoluant dans les championnats de la Ligue d’Auvergne (Division d’Honneur et 1ère Division), l’ASM connaît son premier titre de champions d’Auvergne en 1930, la même année que sa première participation en Coupe de France.

Jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, le club enchaîne 3 nouveaux titres de champion d’Auvergne et de brillants parcours en Coupe de France (notamment en 1934 où ils sont battus en 16èmes de finale par une équipe professionnelle). Les BOURGEOT, BERGERAT, RUBAN, GRAMPAYRE, MOMI... font partie des grandes figures des équipes asémistes au cours de ces 2 premières décennies au cours desquelles les affluences pourront atteindre jusqu’à 2 000 spectateurs au Stade de la Gendarmerie. Dans le même temps, les premières équipes juniors et cadets sont créées.

1935

1935

De l’après-guerre aux années 80

Dès la fin de la guerre, la destinée sportive est confiée à Jules CARLY, ex-professionnel lillois. Il entraînera les LANGUILLAT, OUALI, VASSENAT, JOLY, MONIN et consorts pendant 8 saisons avec des résultats très satisfaisants en championnat de DH Auvergne et des campagnes de Coupe de France plus mitigées. Durant cette période, des matchs de gala contre des clubs professionnels sont organisés à Moulins au Stade Municipal qui accueille désormais les asémistes avec notamment une rencontre mémorable contre l’AS Saint-Etienne devant plus de 2 000 spectateurs.
Après un passage à l’étage inférieur (1956-1957), l’ASM reprend sa place en DH Auvergne avec l’arrivée dans ses rangs de joueurs comme LOGEAIS, RAYNAUD, DAUBINET, CERVELON...et d’Eugène PROENCA qui claquera 44 buts lors de la remontée asémiste.

1957

1957

Au terme d’une saison 1959-1960 réussie, l’ASM entraînée par ANGEL (ex-pro de Reims, Nice ou Marseille) accède au Championnat de France Amateur (CFA). A noter que cette saison verra l’éclosion d’une recrue en provenance de Beaulon, Claude TALPIN.

Las, le premier exercice en CFA se solde par un échec et l’ASM redescend en DH jusqu’en 1967 en signant notamment des performances en Coupe de France contre Dijon ou les professionnels de Grenoble. Cette décennie voit des joueurs talentueux venir grossir les rangs asémistes : SAPENA, DE HARDER, MERICAN ou MILOT.

A la lutte jusqu’au bout de la saison 1967-1968 avec La Combelle, l’ASM retrouve le CFA. Un recrutement de choix est alors réalisé en attirant des valeurs sûres REVELLI, SALEN, SCHNEIDER, MERCATI et en faisant confiance à des jeunes prometteurs : MESONES, LINOL, GORI ou BOLOU. Au terme d’une saison éprouvante, l’ultime déplacement à Villefranche suivi par 1 000 supporters moulinois scelle le maintien de l’ASM le 1er juin 1969.

Au début des années 70, les troupes du coach LABACCI enregistrent notamment les arrivées de MANOLIOS, MILETIC, WADE et les débuts des jeunes SIROT et REVOL. La non accession à la 2ème division nouvellement créée (l’ASM fut désigné 1er remplaçant à la fin de saison 1969-1970) est ressentie comme une injustice et laissera des traces jusqu’à à la descente du club en DH pour 1 seul point au terme de la saison 1972-1973.

1972

1972

Dès les années 70, les équipes de jeunes commencent à se distinguer avec plusieurs titres de champions d’Allier en cadets et minimes.

Après quelques années en milieu de tableau de DH qui verront les débuts de BATILLAT, PRIERE, CIPIERE, PERON sous les ordres de Marcel LAVESVRE puis d’Eugène PROENCA, le club retrouve la Division 4 (1er échelon national) au terme de la saison 1978-1979.

Des années 80 à 2016

L’ASM restera en Division 4 puis National 3 pendant 12 saisons consécutives. La période sera notamment marquée en 1985 par le retour à Moulins après plusieurs saisons en professionnel à la Berrichonne Châteauroux, l’AS Nancy et surtout l’AJ Auxerre, de Serge MESONES qui prend en main les destinées de l’AS Moulinoise avec son ami et complice Jean-Marc SCHAER (champion de France et finaliste de la Coupe d’Europe des clubs Champions en 1976 avec l’AS Saint-Etienne) pour une aventure nourrie de l’épopée des 16èmes de finale de Coupe de France où la troupe des MATHONAT, BATILLAT, ROQUES, M’BAMA, RICHAUD, VOLKAERT font trembler les plus grands en éliminant successivement 2 équipes de 2ème division.

1986

1986

1986

1986 - l'épopée en Coupe de France

1986

1987

C’est d’ailleurs à cette époque que, fort de son expérience auxerroise, MESONES insuffle une nouvelle dynamique de formation des jeunes à l’ASM qui connaît son avènement avec la promotion des cadets nationaux pour 2 saisons (de 1988 à 1990) et des parcours plus que réussis en Coupe Gambardella. Cette formation de jeunes permettra à des générations de la formation moulinoise d’éclore et de composer largement les équipes séniors pendant la période : PASQUET, TRUSAS, VEDRINE, MILETIC, CLUZY, JACQUINEZ, CHASSIN, DELERIN, LABORDE, TADRIST, DERET, JOLY, BLANC…..

Après le départ de Serge MESONES pour le FC Bourges en 1990, c’est le début d’une période assez agitée qui verra le club connaître plusieurs présidents et entraîneurs se succéder et l’ASM être reléguée la DH Auvergne en 1994.

Après quelques années de purgatoire, l’ASM revit sous l’impulsion d’un buteur hors norme Christophe CHARTIER entouré de cadres tels que le gardien MONNOT ou de jeunes joueurs talentueux tels que MOREAU, KAMATA, HUGOT, MAQUIN ou MORENO. L’ASM retrouve le niveau national avec une montée en CFA 2 en 2001.

Lors de cette même année, la disparition brutale de Serge MESONES le 1er novembre, sur le stade de son enfance, alors qu’il disputait un match de gala, entouré de sa famille et amis, a plongé le monde du football dans une infinie tristesse. A la mémoire des valeurs de solidarité et d’amitié qu’il a toujours défendu et en hommage à son engagement pour le football moulinois, le traditionnel tournoi U11 de l’ASM décerne désormais le Challenge Serge-Mésonès.

La saison 2002-2003 voit l'ASM finir à la seconde place de son groupe de CFA 2. Sous les ordres d’Alain LARVARON, elle participe ainsi aux barrages et obtient le droit d'accéder en CFA en remportant la compétition au cœur d’un été brûlant où la bande des SIKORSKI, GUENOT, N’DZANA ou LETTIERI trouvent les ultimes forces pour conquérir le graal.
Les joueurs décrochent leur maintien en CFA lors de la saison 2003-2004, au cours de laquelle le club réalise un très bon parcours de Coupe de France sous la direction de Stéphane MOTTIN (ex-pro angevin) avec une élimination en 32èmes de finale au stade Hector Rolland devant 4 500 spectateurs face à l’OGC Nice 1 but à 0.

Lors de l’été 2004, Benoit TIHY est nommé à la tête de l’équipe fanion et l’ASM accède en National dès sa première saison sur le banc avec l’apport de GEORGES, DIOMPY, CORTAMBERT et de Pierre BOUBY, revenu au club après un passage en centre de formation professionnel (il accomplira ensuite une belle carrière au niveau professionnel à Evian, Metz, Nîmes, Auxerre et Orléans). Lors de cette saison qui verra l’ASM rencontrer de « futurs grands » tels que VALBUENA, JALLET ou GIGNAC et buter en 16èmes de finale de Coupe de France à Dijon (D2), le club termine 17ème ex æquo et est relégué en CFA à la différence de buts. Jérémy PERBET, transfuge du Clermont Foot, termine meilleur buteur de National avec 23 buts. Il accomplit ensuite une très belle carrière professionnelle en Belgique et en Espagne où son sens du but fait à nouveau merveille.

La saison suivante est marquée par le retour au club d’un natif de Moulins, Emerick DARBELET, après de nombreuses saisons en professionnel à Rennes, Le Mans, Ajaccio, Niort, et Amiens avec qui il sera finaliste de la coupe de France 2001.
Au terme de la saison 2008-2009, l'équipe fanion se hisse à la 2ème place de sa poule de CFA et gagne son ticket pour le National à la suite des décisions de la DNCG. Cette accession vient récompenser le travail réalisé par Pascal MOULIN à la tête des séniors mais également des jeunes où le travail de formation reprend tout son sens. Ainsi, les U19 réalisent le meilleur parcours de l’histoire du club en participant aux 16èmes de finale de la Coupe Gambardella. Les Moulinois éliminent Montmorillon puis l’AS Saint-Etienne en 32èmes de finale aux tirs au but, avant de s’incliner face à Besançon.
Lors de sa 2ème saison de son histoire en National, l’ASM ne parvient pas à se maintenir malgré les apports à la trêve d’EL HAJRI et OUEDRAOGO. Après plusieurs saisons sous le maillot moulinois, Patrice DIMITRIOU rejoint le club de Bourg-Péronnas avec lequel il accède en National et en Ligue 2.

Lors des saisons suivantes, le club fait face à de premières difficultés financières. La création d’une SASP en 2012 lui permet d’éviter la disparition, il doit cependant et recentrer sa politique autour des jeunes moulinois comme DURON, RAYNAUD, DIABY, DA SILVA ou du département de l’Allier (RUFFAUT, BERTHOMIER) qui intègrent peu à peu le groupe fanion.
En juin 2012, le club enregistre le retour de Pedro KAMATA, formé jusqu’en U13 avant d’intégrer le centre de formation de l’AJ Auxerre avec qui il remportera la Coupe Gambardella et se forger un beau CV professionnel en jouant à Groningue (Pays-Bas), au Clermont Foot 63, à Châteauroux (finaliste de la Coupe de France contre le PSG), et enfin de connaître un parcours réussi en Italie.

La saison 2012-2013 est marquée par les montées historiques des 2 équipes réserves qui accèdent respectivement en CFA 2 et DHR. L’équipe fanion, entraînée par Hervé LOUBAT, réalise un excellent parcours en coupe de France en éliminant Lyon Duchère, Yzeure et Marseille Consolat. En 16ème de finale, les Moulinois s’inclinent 2 buts à 1 face aux Girondins de Bordeaux devant 3 500 personnes au stade Hector Rolland. En fin de saison, Mickaël ALPHONSE, buteur héroïque en Coupe de France face à Yzeure, prend la direction de Bourg-Péronnas où il deviendra professionnel avant de rejoindre Sochaux (L2).

La saison 2013-2014 reste à coup sûr une saison historique avec en point d’orgue l'épopée du club en Coupe de France : en 16èmes de finale, l'ASM bat Toulouse (L1) 2 buts à 1, au stade Hector-Rolland, le 22 janvier 2014, en étant mené au score à la mi-temps, et se qualifie pour les 8èmes de finale pour la première fois de son histoire. Au tour suivant, mené au score dès les premières minutes, l’ASM parvient à inverser la tendance et s'impose 3 buts à 1 devant Sète (CFA2) et se qualifie pour les 1/4 de finale de la Coupe de France, où elle s’incline aux tirs au but contre Angers (L2) le 25 mars 2014 au stade Jean-Laville à Gueugnon devant près de 10.000 supporters moulinois ayant fait le court déplacement .

2014

Jason BERTHOMIER
ASM 2-1 Toulouse FC (L1) - 1/16e de finale de Coupe de France (22 janvier 2014)

En championnat, la dernière journée est décisive pour la montée en National. Le club se déplace à Épinal. Le match nul (1-1) malgré deux buts de joueurs moulinois dont un contre son camp prive l'ASM de la montée en National au profit d'Épinal. L’intersaison est marquée par le départ du club de Jason BERTHOMIER vers Bourg-Péronnas (National puis L2) et Brest (L2).

La formation des jeunes poursuit son développement et lors de la saison 2014-2015, les U17 entraînés par Jimmy PUZENAT décrochent la montée en U17 National.

Lors d’une saison 2015-2016 marquée par des dissensions internes et le retour de difficultés financières surprenantes simplement 18 mois après l’épopée de Coupe de France, l’équipe fanion réalise un nouvel exploit le 5 décembre 2015 en éliminant au stade Hector-Rolland le Nîmes Olympique (L2) 1 but à 0. L’ASM sort de la Coupe de France par la grande porte, battue 2 buts à 1 par Niort (L2) en 32èmes de finale.

En mai 2016, alors en situation de cessation de paiement, la direction du club propose à son conseil d'administration, dans l'urgence, un rapprochement avec l'AS Yzeure. Les administrateurs du club refusent cette option et se prononcent en faveur d'un projet alternatif, porté par les éducateurs du club et basé sur la formation. S'ensuivent deux tristes épisodes qui marqueront la fin sportive de l'ASM avec la grève et le refus des joueurs de CFA de participer aux 2 dernières rencontres de championnat face à Saint-Louis-Neuweg à domicile puis à Sarre Union.

L’AS Moulinoise est placée en liquidation judiciaire dans le courant de l’été 2016 et ne retrouvera plus les terrains, tout du moins sous cette entité juridique…

L’ASM SUR FACEBOOK

© asmoulinsfoot.fr - Tous droits réservés. | Site réalisé par ASKIN |Mentions légales